Publié le 27/01/2016

Le repas gastronomique des Français : patrimoine de l'humanité

L'idée d’une candidature en vue de l’inscription par l’UNESCO d’un élément de notre patrimoine gastronomique est née au sein de l’IEHCA dès la ratification par la France, en octobre 2006, de la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) de l’humanité.

La candidature a été portée avec succès pour le compte de l’État français par la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires (MFPCA). En effet, le 16 novembre 2010, l’UNESCO permettait au repas gastronomique des Français de faire son entrée au panthéon des plus belles créations du génie humain. Désignée «organisme spécifique et fédérateur, chargé en lien avec les services de l’État, de la veille, de la mise en oeuvre et du suivi des mesures de sauvegarde», la MFPCA coordonne le développement du Réseau des Cités de la Gastronomie qui réunit quatre grandes capitales régionales : Dijon, Lyon, Paris-Rungis et Tours.

Le plan de gestion qui découle de l’inscription est en effet l’un des enjeux majeurs de la reconnaissance obtenue auprès de l’UNESCO. Il s’agit de mettre en oeuvre un plan d’action ambitieux à même d’assurer la transmission des valeurs du repas aux jeunes générations, d’en promouvoir les bonnes pratiques en France et à l’étranger, d’encourager la recherche et la coopération internationale

Qu’est-ce que le repas gastronomique des français ?

Le repas gastronomique des Français est une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie (naissances, mariages, anniversaires, succès, retrouvailles). C’est aussi cette «bonne bouffe entre amis» magnifiquement illustrée par les fameux banquets d’Astérix et Obélix.

C’est un repas festif au cours duquel les convives s’adonnent à «l’art de bien manger et de bien boire». Cette pratique, très populaire et familière à tous les Français, se développe depuis des siècles. Elle se transmet et évolue en permanence. C’est une pratique sociale qui célèbre le bien-être ensemble, l’attention à l’autre, le partage autour du plaisir du goût, l’équilibre entre l’être humain et les productions de la nature.

Le repas induit des rites parmi lesquels la recherche de bons produits, une référence aux corpus de recettes codifiées, des savoir-faire culinaires, une esthétisation de la table, la succession des services, le mariage des mets et des vins, les innombrables conversations qui les accompagnent.

Le repas gastronomique rythme la vie des membres de la communauté. Il resserre le cercle familial et amical et, au-delà, renforce le lien social. Il constitue un repère identitaire important et procure un sentiment de continuité et d’appartenance.

Womens Bandeau