Publié le 02/12/2019

Evelyne Debourg, cantinière et auteure gastronomique

Le lundi 25 novembre à 17h30, dans la grande salle des séances de l’Institut de France s'est tenu la cérémonie de remise du Prix François Rabelais 2019.

 

Après Michel Guérard en 2013, le Prince Charles en 2014, Aubert de Villaine en 2015, Fatéma Hal en 2016, Carlo Petrini en 2017 et François-Régis Gaudry l’an dernier, le jury, composé de spécialistes de la gastronomie et des arts culinaires, a choisi cette année Evelyne Debourg pour ses actions et ses engagements menés en faveur du patrimoine culinaire mondial.

 

Evelyne Debourg s’est investie depuis 1997 dans l’éducation au goût des enfants de 3 à 11 ans qu’elle accueille dans la cantine scolaire d’Ebreuil (Allier). Seule en cuisine, elle prépare tous les jours des repas équilibrés à base de produits frais, bio, locaux, en veillant à leur équilibre mais aussi à leur diversité, afin de donner aux enfants la palette gustative la plus étendue et variée possible. Un engagement qui a eu un fort impact et souligne l’importance de l’éducation au goût pour les jeunes générations.

 

Philippe Gombert, Président de l’association Relais & Châteaux regroupant des Maisons liées par un art de vivre et engagées dans la protection de la biodiversité et des cultures locales est heureux de remettre à Evelyne Debourg ce prix. Pour Philippe Gombert : « il n’y a pas de petite ou de grande cuisine. Par son implication auprès des enfants, en s’attachant à la formation de leur goût, Evelyne Debourg leur fait un immense cadeau pour l’avenir. Reconnaître l’importance de l’alimentation des jeunes générations, c’est montrer que la cuisine transmet des goûts et des valeurs, et que l’alimentation du quotidien doit avoir toute notre attention.  Ainsi que le rappelle fort justement Michel Guérard, lauréat en 2018 du Prix François Rabelais, les enfants doivent apprendre dès leur plus jeune âge à bien manger à l'école, tout comme on leur apprend à lire et à compter. »

 

Evelyne Debourg, émue de recevoir ce prix, explique ainsi sa mission : « Donner aux enfants la curiosité du goût est un travail de longue haleine. En améliorant la qualité et la variété de la cantine scolaire, on les habitue à des saveurs plus variées, non standardisées, moins sucrées, salées et grasses que celles de l’alimentation industrielle. Ce que l’on mange durant l’enfance, lorsque notre mémoire gustative est vierge, nous forme le palais pour toute notre vie : le droit de l’enfant, c’est de manger bon et sain. Ce prix doit encourager tous les chefs de cantine à améliorer le quotidien, à soutenir ceux qui se battent pour le goût auprès des enfants, malgré les embûches : ils ne sont pas isolés. »

 

Également autrice de deux ouvrages, Evelyne Debourg a fait de la transmission sous toutes ses formes sa mission : « Recevoir ce prix a été une grande surprise, et une grande joie. Je souhaite que cette récompense puisse donner confiance à tous ceux qui veulent changer les choses là où ils travaillent, que ce soit dans un établissement gastronomique aussi bien qu’une cantine scolaire. On reste cuisinier dans l’âme quel que soit l’endroit où l’on travaille, et notre métier est de nourrir correctement les gens, afin de leur apporter du réconfort. L’avenir est ouvert à celui qui veut se donner les moyens ! »