Publié le 19/01/2016

Recherche & Formations

Par ses actions, l’IEHCA fédère des approches multiples et constitue un dispositif de coopération et de communication entre chercheurs internationaux de haut niveau. Cela permet la poursuite d’objectifs pluriels : recherches pluridisciplinaires, vulgarisation scientifique, synergies avec des collectivités publiques et des entreprises.

L'IEHCA est naturellement engagé aux côtés de l'université François-Rabelais dans le domaine de la formation. L'université de Tours propose près d'une dizaine de diplômes option recherche ou à finalités professionnelles autour de l'alimentation. De la santé à l'agroalimentaire en passant par les cultures alimentaires, une offre de formation diversifiée est proposée aux étudiants, une offre accessible en formation initiale, continue ou à distance.

L'IEHCA se trouve plus spécifiquement associé au Master européen "Histoire et Cultures de l'Alimentation" et au DU "Fromage et Patrimoine". Chaque année, l'institut organise en outre une Université d'Été où se rencontrent jeunes chercheurs et professeurs reconnus.

L'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation s'est fixé des missions prioritaires, qui s'articulent autour de deux axes majeurs

Encourager la production des Savoirs. Contribuer à la diffusion de ces Savoirs. Mieux connaître, mieux partager et mieux comprendre les acquis de la recherche européenne, stimuler les réflexions les plus prometteuses, refléter la diversité des méthodes, des époques, des régions et des sociétés, assurer une confrontation constructive et interdisciplinaire des recherches…

Aujourd'hui s'impose comme une nécessité la création d'un lieu européen de référence destiné à mettre en contact les chercheurs, à établir et maintenir les liens européens, à fournir les moyens de décloisonner, coordonner, orienter les recherches sur l'histoire et les cultures de l'alimentation.

Dans le cadre de cette politique de soutien à la recherche, l'IEHCA et son Conseil Scientifique se sont fixés plusieurs missions :

  • Organiser au moins un colloque tous les deux ans
  • Accorder des prix, des aides à projets
  • Organiser un réseau européen de chercheurs
  • Soutenir les activités de LÉA et du pôle Alimentation de l'université de Tours