Publié le 27/01/2016

La Fondation européenne pour le patrimoine alimentaire -Institut de France

Abritée par l’Institut de France, la Fondation européenne pour le patrimoine alimentaire a pour mission d’aider l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA) dans l’accomplissement de ses travaux d’études et de recherche dans tous les domaines intéressant l’alimentation, dans une perspective de connaissance historique et culturelle.

Elle contribue ainsi à l’analyse des comportements sociaux, des traditions, des inventions  liées à l’histoire de l’alimentation humaine. Elle concourt à la reconnaissance scientifique et universitaire de cette histoire et de ces pratiques, à la connaissance de l’évolution des sociétés à cet égard ainsi qu’à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine gastronomique.

La Fondation est dirigée par le Conseil d’administration qui est composé de 12 membres.

Six représentants de l’Institut de France

Gabriel de BROGLIE
Chancelier de l’Institut de France

Marc FUMAROLI
Membre de l’Institut (Académie française et de l’Académie des inscriptions et belles-lettres)

Emmanuel LE ROY LADURIE
Membre de l'Insitut (Académie des sciences morales et politiques)

Georges PÉDRO
Correspondant de l'Académie des sciences

Jean-Robert PITTE
Membre de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques), Président de la Fondation européenne pour le patrimoine alimentaire - Insitut de France

Jean TULARD
Membre de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques)

Six représentants de l’IEHCA 

Francis CHEVRIER
Directeur de l’IEHCA

Jean-Pierre CORBEAU
Président de l’IEHCA, Professeur émérite de sociologie, université François-Rabelais de Tours

Christophe DEGRUELLE
Président de la communauté d'agglomération de Blois-Agglopolys

Hervé NOVELLI
Ancien ministre, Maire de Richelieu (37)

Jean-Marie PANAZOL
Inspecteur général de l’Éducation nationale, Directeur de l'ESENESR

Philippe VENDRIX
Président de l’université François-Rabelais de Tours

Sountenez nos actions en devenant mécène

Développer un programme de mécénat dans la durée, c’est impliquer votre entreprise, vos collaborateurs et vos partenaires dans une démarche de responsabilité sociale, ce qui peut engendrer de nombreux bénéfices.

Depuis la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, la france bénéficie d’une fiscalité attractive pour les entreprises et les particuliers.

Pour les entreprises, même si la défiscalisation n’est pas le moteur premier d’un acte de soutien, il est utile de savoir que le mécénat ouvre droit à une déduction fiscale égale à 60% du montant du don pris dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaire ht. En cas de déplacement de ce plafond, vous avez la possibilité de reporter l'excédent au titre des cinq exercices fiscaux suivants.

En tant que particulier, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts sur le revenu de 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% du revenu imposable annuel, ceci assorti d’une possibilité de report de l’excédent de la réduction fiscale sur cinq ans.

Si vous êtes soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (isf), vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 75% du montant de votre don, dans la limite de 50 000 euros par an.